les mamelouks investissent Saint-Jean d’Acre – Almanach

les mamelouks investissent Saint-Jean d’Acre – Almanach


Le 18 mai 1291, les mamelouks prennent Saint-Jean d’Acre mettant ainsi fin à la présence franque en Syrie.

 

Une provocation insensée

En 1289, le sultan Qala’ûn prend possession de Tripoli. Après cette victoire, il une accorde cependant trêve de 10 ans à Henri II. Mais le sultan décède en 1290 et Al-Ashraf Khalil, son fils monte sur le trône. Celui-ci souhaite rompre la trêve et attend le bon prétexte pour relancer les hostilités.

L’occasion se présente à lui en mai 1290 lorsque des pèlerins venus d’Italie arrivent à Saint-Jean d’Acre. Ces derniers désapprouvent la trêve en vigueur et se mettent à massacrer les marchands musulmans venus proposer leurs produits dans la ville. Averti, le sultan exige que les coupables reçoivent la punition qu’ils méritent. Il fait emprisonner les ambassadeurs francs qui ont pour mission de lui présenter des excuses officielles et de lui remettre des présents.

 

Un affrontement inéluctable

Le 5 avril 1291, le sultan Al-Ashraf Khalil est aux portes de Saint-Jean d’Acre à la tête de plus de 200.000 hommes et y met un siège. Il positionne ses gigantesques catapultes et autres engins de siège à des endroits stratégiques. Au cours du siège, les musulmans réussissent à faire échouer les tentatives de la part des Francs visant à incendier leurs catapultes.

 Le 15 mai, après des bombardements intensifs, les troupes du sultan parviennent à faire une brèche du côté de la Tour Neuve. 3 jours plus tard, le sultan ordonne l’assaut ultime et ses troupes s’engouffrent aisément dans la brèche. Une fois entrés, les mamelouks se séparent en 2 groupes et utilisent les flèches et le feu grégeois pour bombarder les francs. Les musulmans accèdent à la Porte Saint-Antoine et pénètrent dans la ville.

 

La prise de Saint-Jean d’Acre sonne la fin de la présence des Francs en Terre Sainte. Après ce succès, les musulmans prennent successivement le contrôle de Sidon et de Beyrouth le 14 et 21 juillet. Le 3 et 14 aout, le château de Tortose et la forteresse du Mont Pèlerin cèdent sans opposer de résistance.      



Source link

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Partager cette publication